Bonus

Infos tarifs / FAQ

FAQ

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Les Origines...

Appeler notre maison le YAZ…

Le YAZ est le symbole de l’Homme libre chez les Africains, les Asiatiques, et même dans notre culture Celte originelle…

Le Y symbolise le féminin sacré, le sexe féminin, le calice du graal…

La A, la connexion à la Terre, le début de l’aventure, l’Alpha…

Le Z, l’aboutissement, l’Omega. C’est aussi un N couché, comme le 8 et l’infini (lemniscate). Il est la porte qui ouvre à l’élévation des consciences…

En résumé : Le YAZ pourrait être notre symbole universel de liberté et d’autonomie, avec l’aide de la puissance du féminin sacré ; symbole de la Trinité Divine, ou tout simplement de la Vie dans tous ses états.

Forme Chinoise

Forme Africaine

Forme Celte

Les Runes

Ces lettres sacrées nous font pénétrer au coeur de la pensée nordique ancienne, nous transportent à travers une mythologie nimbée de magie et de chants elfiques, peuplée de dragons, de nains et de géants… Les runes, dont l’étymologie évoque le mystère et le secret chuchoté, sont les signes de l’ancienne écriture des peuples germano-scandinaves.
Au-delà de leur usage pour transcrire mots et phrases, les différents futharks ou « alphabets » runiques étaient utilisés en magie et en divination afin d’entrer en communication avec les énergies célestes et d’accéder aux rouages du Destin, aux mystères du Wyrd.

Pagans

Le mot païen vient du latin paganus qui désigne les gens des campagnes. Pays, paysan, païen… Mot inventé par l’inquisition, il y a très longtemps, pour désigner les gens qui souhaitaient rester fidèle à la tradition de leurs ancêtres, ceux qui refusaient de se soumettre à la pensée unique de la religion impériale catholique romaine, dont le but était l’assujettissement moral nécessaire à la mise au servage des paysans. Déjà à l’époque !… Un païen, c’était avant tout un homme libre refusant de se soumettre et de devenir un serf.

Laissez la Nature entrer dans votre demeure...

Atypique ou Utopique ? L’avenir nous le dira !…